Les Cats on Trees en visite à Rouen

1959988_1445237302376238_1538728166_n

Le 20 Février, la boîte de nuit de Rouen Le Crooner reconvertie en salle de concert le jeudi soir était bien remplie pour accueillir l’une des révélations de 2014 : Cats On Trees. Le duo toulousain composé de Nina Goern et Yohan Hennequin est passé de l’ombre à la lumière en seulement quelques semaines.

Formé officiellement en 2007, les deux artistes se sont rencontrés il y a de cela dix ans juste après le lycée. D’abord tous les deux engagés dans un projet musical avec d’autres personnes, les deux compères ont fini par se détacher des autres pour construire leur propre groupe : Cats On Trees. Drôle de nom pour un groupe qui a pourtant une explication logique, Nina et Yohan avouent en effet se retrouver dans le côté solitaire et observateur des chats. Les toulousains laissent le temps à leur projet de mûrir, ils font les choses en douceur. Lauréat en 2010 du Prix Découvertes du Printemps de Bourges, le groupe continue son ascension et deviendra une véritable révélation en 2013 avec la sortie de leur premier album. Nommé en 2014 en tant qu’album révélation aux Victoires de la Musique, le duo enchaîne les plateaux télévisés, les passages à la radio, les concerts se remplissent, les dates s’ajoutent, ils seront d’ailleurs très présents dans la plupart des festivals français de cet été.

L’originalité de ce groupe vient avant tout de Yohan Hennequin et de sa batterie qui vient ajouter une touche entraînante à leur pop aérienne portée par la voix douce de Nina Goern. Le piano hypnotisant présent sur chaque mélodie et la batterie parfaitement dosée et tout en finesse enchantent chacune de leurs compositions. L’instrument de prédilection de Yohan permet notamment au groupe de ne pas partir dans un univers trop larmoyant et de se détacher des éternels piano/voix. Le duo allie parfaitement des musiques sombres comme You Win, Who You Are et d’autres beaucoup plus dansantes comme Wichita, Tikiboy.

Le concert commence en douceur, avec les chansons les plus mélancoliques et nostalgiques du groupe. On entendra notamment You Win, Walking on The Line et Sirens Call. Leurs compositions sonnent vraies grâce à des textes inspirés de leurs vies et de leurs souvenirs. La plus connue Sirens Call ne perd pas son lyrisme en live, on entend avec plaisir la voix mélodieuse de Nina. Le duo nous le dira, cette chanson a été inspirée par un voyage en Bolivie et est là pour rappeler qu’il est important pour les artistes de garder un socle, de ne pas se détacher des gens qu’ils aiment. Leurs enfants sont eux aussi une grande source d’inspiration, l’émouvante Walking on the Line leur est d’ailleurs dédiée, pour leur rappeler chaque jour que malgré leurs absences ils pensent à eux. Ma préférée You Win débute délicatement, je chuchote alors en chœur les paroles de cette composition qui a une magnifique partie instrumentale. Le rythme entraînant de Burn permet à l’assistance de taper dans ses mains et de rendre le tout plus joyeux. La touchante Who You Are qui parle des personnes qu’on a perdu mais qui sont toujours présentes grâce à nos souvenirs, envoûte. La sincérité des paroles du groupe nous emporte, la voix presque frêle de Nina et le piano puissant suffisent à créer une émotion forte. Yohan Hennequin donne de l’énergie et met tout son cœur quand il manie sa batterie, l’entrain est bien présent. Certaines rythmiques très dynamiques pourraient par ailleurs lui permettre de jouer des tambours sur Iron de Woodkid. J’avais peur de retrouver un groupe assez fade sur scène, j’ai pourtant été agréablement enchantée par le rendu en live des joviales Wichita et Tikiboy, elles permettent de libérer la voix de Nina, l’air disco de Wichita offre quant à lui un retour dans les années 80 bien appréciable. Le tandem est qui plus est sympathique et agréable avec le public, il apprécie de constater que les salles se remplissent de plus en plus et remercie de nombreuses fois les personnes présentes. Chaleureux, les deux compères n’hésitent pas à expliquer leurs chansons.

Les chansons s’enchaînent agréablement, le duo jouera ainsi deux reprises : Love you Like a Love Song de Selena Gomez et Le Courage des Oiseaux de Dominique A. Petit moment d’humour quand Nina dira que la première a été écrite pour le « baby Justin Bieber »,  une reprise des plus agréables s’ensuit, la cover devient alors nettement plus musicale que l’originale trop orientée pop-adolescente. Le Courage des Oiseaux est quant à elle une très belle surprise. Le duo sublime les paroles remplies de sincérité.

Le concert se finit sous un tonnerre d’applaudissements de la part du public apparemment conquis par la prestation du duo, ce qui est totalement mérité. Nina et Yohan semblent eux aussi très heureux, ils ne partiront même pas de la scène et enchaîneront ainsi tout de suite avec le rappel. Le piano commence à jouer, la voix aérienne de Nina reprend tout en douceur Mad World de Tears for Fears. Cette chanson fait partie des classiques presque impossible à reprendre, seul Gary Jules avait réussi à réaliser une version encore plus émouvante et touchante, la version de Cats on Trees s’en tire avec les honneurs. La voix de Nina s’accorde parfaitement avec la nostalgie transmise par les paroles. Le public est silencieux durant ce court moment. Ils demanderont ensuite quelle chanson nous souhaitons entendre à nouveau alors qu’ils ont déjà joué toutes les compositions présentes sur l’album. Sirens Call remporte largement les suffrages. L’assistance semble réveillée durant cette version plus énergique que la première et tente de reprendre le refrain avec le groupe. Wichita vient définitivement relancer l’assemblée que l’on sent enchantée par cette composition dynamique et gaie.

Le tandem n’est pas novice dans la musique et cela se ressent amplement durant le concert. Un très beau moment touchant en compagnie d’un groupe sympathique qui mérite son succès grandissant. A suivre de très près durant les prochains mois.

Site officielFacebook

1662215_1445236862376282_40739113_n

1920421_1445237252376243_1620628244_n

1903021_1445237202376248_2044760558_n

Crédit photo: Le Crooner

______

Prochaines dates:

06.03.14 – La fourmi à Limoges – Limoges (87)

07.03.14 – Cavazik – Macon (71) w/Saint Michel

08.03.14 – Au bal à Vésoul – Vesoul (70)

09.03.14 – Abbaye de Neuvelle Les La Charite – Neuvelle Les La Charite (70)

______

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *