Les « Lions » émouvants de William Fitzsimmons

1382825_10151943845918676_1779118096_n18 février 2014. Date de sortie dans les bacs du cinquième album de William Fitzsimmons intitulé Lions. William Fitzsimmons est un auteur, compositeur, interprète américain mais aussi un psychologue thérapeute. Né de deux parents aveugles et musiciens, il est élevé dans un monde rempli de sons, c’est donc tout naturellement qu’il se tournera lui-même vers ce métier. Il est sorti de l’ombre en 2008 grâce à The Sparrow and The Crow son troisième album. Ses précédents opus avaient été produits et enregistrés par lui-même dans sa maison en Pennsylvanie. A cette époque, le chanteur se produisant peu sur scène, le bouche à oreille suffira à le faire connaître par un public plus large. Ses compositions diffusées dans de nombreuses séries américaines comme « Les Frères Scott » et « Grey’s Anatomy » lui permettront aussi d’avoir une petite notoriété auprès des amateurs de folk.

Un géant chauve doté d’une longue barbe, William Fitzsimmons a le physique d’un Capitaine Haddock et la voix douce et pure d’un ange. Seul avec sa guitare, les mots qu’il vous chante suffisent à vous toucher. Au fil des albums, William Fitzsimmons a su se créer un univers bien à lui, épuré et rempli d’honnêteté. Chaque parole, chaque mot qu’il écrit est le reflet d’une réalité, la sienne, celle de ses souvenirs. Le musicien associe des réflexions personnelles, des introspections à la douceur de ses mélodies. La musique est sa propre thérapie lui permettant de dévoiler ses émotions et de les partager avec ses auditeurs. Nul besoin de brutalité et d’artifice lorsque vous avez une voix aussi jolie que l’américain. William Fitzsimmons est le reflet d’une humanité remplie d’ombres et de difficultés cherchant à les combattre à travers la lumière de la musique. Les nombreuses tempêtes qu’il a dû traverser ont été guéries à travers les mots.

« It was losing my wife, losing friends, being homeless and broke and lost. Everyone that was involved in the project knew that coming into it, so we all had an unwritten agreement to keep it as peaceful and warm as possible. The subject matter had enough darkness in it on its own; we made sure the circumstances surrounding the making of the music was as light as possible  »

Son nouvel album Lions est une réussite, il m’a fait énormément de bien en tout cas. L’américain nous emmène dans une création folk contemporaine très plaisante. Romantique et souvent mélancolique Lions est pourtant moins larmoyant que les précédents albums. Le style plus simple apparaît comme plus abouti et assaini. La poésie de ses mots, la délicatesse de sa plume sont présentes à chaque instant et dans chaque morceau. Le second métier du chanteur résonne à chaque seconde dans son écriture.

« I like to think that the songs are a form of therapy to people that need some measure of healing. They serve that purpose for me, as music always has. Music and counselling are two separate things, but they can often arrive at similar points along the way »

L’opus s’ouvre avec Well Enough ballade remplie de sincérité. William Fitzsimmons le dit, il ne veut pas écrire sur des choses insignifiantes et c’est ce qu’on ressent. Josie’s Song est quant à elle plus joyeuse, l’acoustique décrivant parfaitement l’histoire de sa fille adoptive Josie. L’amour qui émane du père est perceptible.

Fortune le premier single est l’ambassadrice idéale de l’album. Souvenirs d’un être perdu, on est touché par la simplicité des mots du refrain « What I do remember is you », refrain qui retentit comme incroyablement vrai pour toutes les personnes ayant déjà été dans cette situation. Fan de Bon Iver, on ressent l’inspiration nostalgique de l’artiste dans chaque mélodie. Certains tracks comme Centralia et From you sont quant à elles plus dynamiques et électriques, plus fortes, elles nous permettent alors de comprendre le nom de l’opus. Le rythme prend la vitesse du félin. Speak est une chanson qui m’a particulièrement touché grâce à l’utilisation du piano qui s’associe incroyablement bien avec la voix du chanteur.

Une atmosphère nostalgique et harmonieuse se construit durant l’écoute de cet album, 42 minutes douces de finesse. Malgré le calme apparent de l’album Lions est le reflet de la vulnérabilité de l’Homme et de ses doutes. Bien qu’homogène dans les mélodies et prévisible dans le style, il n’en reste pas moins un album abouti et touchant. Les fans de William Fitzsimmons apprécieront à sa juste valeur l’opus de cet homme qui compose avec son cœur.

Track list:

1- Well Enough
2- Josie’s Song
3- Brandon
4- Took
5- Fortune
6- Blood Chest
7- Hold On
8- Centralia
9- From You
10- Sister
11- Lions
12- Speak

En concert le 14 Mars à La Maroquinerie

– Paris

Site web

Facebook

Twitter

Laisser un commentaire