Rencontre avec Chateau Marmont

Samedi dernier j’ai rencontré Chateau Marmont, un groupe d’électro composé de trois parisiens : Guillaume, Raphael et Julien, à la fois musiciens et producteurs dans le label Chambre404. Pour cette interview un peu particulière, que j’ai menée avec Solenn, rédactrice à Konbini, nous nous sommes concentrées sur leurs inspirations, leur dernier album The Maze sorti cette année et sur leurs projets futurs. Le groupe, ou duo, a sorti cette année leur clip pour Wind Blows, un morceau très psyché/électro, clip aux allures de court-métrage, alors se sont-ils inspirés par des sources autres que musicales ? Attention, découverte de taille et baffe scénique.

EC : Si vous deviez décrire votre album en 3 mots ?

Julien : Science-fiction, érotisme et analogique.

Il arrive qu’on vous associe à différents monuments de la musique comme Air ou Daft Punk. Que pensez-vous de ces assimilations ? Vous les portez volontiers sur votre dos ou vous préférez vous en acquitter ?

J : C’est sûr on nous dit Daft Punk, ça nous fait plaisir…

R  : On travaille d’abord pour sortir « du lourd » si on peut dire ça.

J : Après on trouve qu’on n’a pas de collègues sur Paris avec lesquels on fait la même chose. Même si ça peut se rapprocher de Air, on fait quelque chose de plus 70’s. Du coup on a un peu l’impression d’être tout seuls dans notre voie.

R : On n’a pas l’impression de faire partie d’une scène avec plusieurs groupes, oui.

J : Comme si on partait en vacances quand tout le monde rentre.

Si vous pouviez faire un featuring en live sur un de vos morceaux avec un artiste, un groupe qui vous influence, où se porterait votre choix ?

J : Ce serait bien de jouer Affaires classées avec Alka et Wargames avec Etienne Jo. On voulait le faire lors de la sortie du disque, pour la release party, tous les feats de l’album mais c’était un peu compliqué. Mais en gros avec toutes les personnes qui ont travaillé sur le disque on aimerait les faire en live, ça serait bien.

R : Quelque chose comme Brigitte Fontaine…

Y a-t-il un thème dans cet album ?

J : Pas vraiment, on n’a pas cherché à donner une forme spéciale à l’album. Il est de forme pyramidale, comme un climax qui s’effondre à la fin. C’est un album qu’on a voulu écoutable du début à la fin, sans tracks séparés les uns des autres. Le message du disque c’est un petit peu : faites des albums comme un album, que les gens écoutent en entier. Concernant le live, il est moins linéaire, plus disco.

R : Notre live est plus physique alors que l’album est plus cérébral. On insère une énergie plus rock et plus électro pour le coup, plus taillé pour l’ambiance dans les salles.

De quoi vous êtes vous inspiré pour écrire et mettre en boite le titre et le clip de « Wind Blows » ?

J : Au moment de la réalisation il y a un morceau qui  nous a pas mal touchés, d’un groupe qui s’appelle The Rapture et le titre c’était How Deep is Your Love et on était en train de faire l’album quand ce morceau est sorti, et on avait déjà commencé à travailler sur Wind Blows à ce moment-là. Et ce morceau a renforcé notre envie d’utiliser un piano house, déjà qu’on a tendance à mettre le pied dans le ringard, puisque c’est un instrument considéré comme ringard, et quand ce morceau est sorti on s’est décomplexé et on s’est dit c’est parti. Dans ce morceau il y aussi des cors de chasse derrière avec un arrangement à la François de Roubaix ou Colombier…

R : Et puis c’est le dernier morceau qu’on a enregistré pendant l’été.

C’est le morceau que vous voulez mettre vraiment en avant de votre album ?

J : C’est le morceau qui a été mis en avant, mais pas forcément le plus représentatif de l’album.

Ce serait lequel ?

R : On cherche encore… Je ne sais pas s’il y a vraiment un morceau représentatif de l’album !

J : Peut-être The Maze, c’est un morceau assez éclectique qui contient plusieurs influences et puis il est assez central dans le disque. On a l’impression que le disque c’est ce qui tourne autour de Wind Blows, c’est un titre « porte d’entrée » pour Chateau Marmont. Ensuite il y en a qui s’arrêtent à ce titre là et d’autres qui vont plus loin. C’est une carte de visite.

Pour terminer sur vos projets, 2014 est égal à quoi ?

J : On est en train de préparer un nouveau live avec Raphael où on ne sera que deux sur scène, quelque chose de plus électronique. On va sortir le premier EP du deuxième album de Chateau Marmont, et en septembre donc il y aura le deuxième album de Chateau. Et pour les sorties du label, on aura des EP du côté d’Aquaserge, de Glass Figure, de Kiddy Smile et d’un nouvel artiste qu’on vient de signer qui s’appelle Pieuvre. Et l’album d’Exotica qui sort en février.

____

Site officiel

YouTube

Facebook

Twitter

____

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *