Lissie : « Back To Forever »

Avec la sortie de son premier album Catching A Tiger en 2010, Lissie avait présenté au monde sa musique, un subtile mélange de pop et de folk aux accents rock des années 70 et 80. On retrouve ce même univers dans son dernier opus Back To Forever, sorti le 14 octobre dernier. Dans celui-ci, l’énergie qu’elle soit dans la voix ou la musique, s’avère être encore plus amplifiée, plus présente.

Back To Forever s’ouvre sur un trio aux lignes de basses et aux guitares retentissantes, escaladant en un refrain résonnant de chœur et de batterie. The Habit et Further Away aurait pu être des airs à succès à la radio dans les années 80, airs savamment arrangés. Avec Shameless et sa guitare à la Tom Petty, Lissie crie au monde « I don’t want to be famous if I have to be shameless », qui signifie brillamment que le jeu de la célébrité a beau être attrayant, elle ne s’y laissera pas prendre si elle doit renoncer à ce qu’elle est. Ce troisième morceau reflète l’énergie que l’on retrouve dans l’album, la voix forte et puissante de Lissie qui, à travers ses paroles, veut faire passer ce qu’elle a à dire.

They all want you nous ramène dans le coin de l’univers folk de Lissie, rappelant des chansons de son premier album comme Everywhere I go, une première pause de quiétude dans l’album, le refrain n’en restant pas moins puissant d’émotions. Sleep Walking présente un son tout droit sorti des années 70, avec son refrain rendu sous forme d’écho par un chœur et son clavier en fond de ligne mélodique, une énergie joyeusement positive se dégage de cette chanson. I don’t wanna go to work démarre en crescendo avant d’exploser sur un nouveau refrain dans la lignée des précédents. Dans Mountaintop Removal, Lissie lance un message au peuple américain, lui faire réaliser ce qu’est en train de devenir son pays, même si la métaphore du sommet des montagnes qui disparaît demeure obscure. Quant à What’s it like, le morceau reste dans la continuité du début de l’album, ou Love in The City offre un nouvel intermède plus posé et plus émotionnel. I bet on you et Cold Fish retrouvent des refrains plus affirmés, de voix et de chœur, dans un second temps, la voix de Lissie résonne plus déterminée que jamais. Avec Can’t Take It Back, on retrouve ce rythme de batterie, ce clavier et ces chœurs se mêlant en ligne mélodique dans le refrain. Le dernier morceau, Back to Forever termine l’album qui porte son nom dans une douceur chargée d’émotions et de mélancolie pour un passé, une enfance, un désir de retourner là d’où l’on vient, chant bercé d’un piano et d’une guitare légère rythment ainsi la voix désormais connue de Lissie, véhicule de tous ces sentiments. Suite à ce véritable obus, on retrouve trois versions acoustiques de « The Habit », « I bet on you » et « Mountaintop Removal » offrant une nouvelle façon de les découvrir.

L’album dans son ensemble est très bien équilibré, on y retrouve ce côté rétro de la musique de Lissie, encore mieux maîtrisé et arrangé que dans son premier album. Certaines chansons marquent plus que d’autres, plus empreintes d’un coup de cœur que d’autres. « Shameless », « Sleep Walking » et « Back To Forever » étant de celles-ci. Avec ce second album, Lissie réaffirme son univers musical et son talent pour l’écriture et l’arrangement de ses chansons, toujours chargées d’autant d’émotions.

_____

Site officiel

Facebook

YouTube

_____

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *