André Foucteau, jeune photographe prometteur

Un jeune photographe qui a peur de vieillir, qui aime le skate et la musique et qui décide de prendre tous les instants de sa vie en photo afin de ne rien oublier. Voilà qui est André Foucteau alias Dead Indian avec qui nous avons eu l’occasion d’échanger.

Hebergeur d'image

EC: Tout d’abord, qui es-tu? 

AF: Alors moi c’est André mais appelé Dead Indian pour mes photographies. C’est un nom qui vient de ce que je ressens par rapport à l’art c’est assez long à expliquer mais je pense qu’on peut le comprendre.

Quand as-tu commencé la photo?

J’ai commencé la photographie il y a 4 ans à peu près , ce sont des amis à moi qui m’ont donné envie de commencer. J’ai accroché et maintenant je sors tout les jours avec mon appareil sous le bras.

Qu’est-ce que tu photographies?

Je photographie ma vie, mes amis, ce que je vois et ce qui me plait. Ça peut être tout et n’importe quoi. Je publie plus des photos des gens qui m’entourent, et quelques paysages. Je garde aussi certaines photos pour moi car certains souvenirs sont des choses que je ne veux pas partager, pur égoïsme ou pas, j’en sais rien mais quelques parties de moi restent intime.

Quelles sont tes sources d’inspiration?

Mes sources d’inspiration, sans vouloir me répéter, c’est ma vie, mon quotidien, des couleurs à montrer, des instants de vie. Sans aucune mise en scène.

Quels appareils utilises-tu?

J’utilise un Nikon D300, il commence à prendre de l’âge mais il est super cool. J’avais un Nikon F601, c’est un argentique mais hélas il a rendu l’âme. Pour pas m’embêter j’utilise aussi parfois des appareils photos jetables.

Retouches-tu tes photos?

Mes photos je les retouche vraiment très très peu, j’utilise plus mon appareil et ses réglages en essayant de trouver le bon moment pour prendre la photo.

As-tu des projets actuellement?

Actuellement oui, plusieurs projets. Je lance un mini-webzine, il y aura deux numéros par an, ce sera un webzine qui suit les saisons les plus importantes selon moi: l’été et l’hiver. Je vais également préparer une expo photo avec Yougo Jeberg (un ami également photographe) en octobre à Caen. Après, j’attends et je me démerde pour trouver des contrats photos ou graphiques.

Tu es également graphiste.

Ouais je suis actuellement en 2ème année dans une école à Caen.

Tu scandes un peu partout cette sorte de devise Eternal Youth mais qu’est-ce que c’est réellement?

Alors Eternal Youth c’est nous ! C’est la jeunesse actuelle, c’est le syndrome Peter Pan, on veut rester jeune. C’est pour ça que la photographie nous est utile et que les jeunes de nos jours aiment ça, c’est parce que des moments de vie sont marqués en image, en vieillissant on fantasme sur notre jeunesse. Eternal Youth c’est aussi le nom du webzine que je veux lancer.

Une passion autre que la photo?

Une autre passion, ça serait plutôt plusieurs. Il y a le skate, la musique et mon entourage. Je ne serais rien sans ces trois choses. C’est le côté fraternel et prenant de ces environnements qui me donne du courage et un certain bien-être.

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

Hebergeur d'image

_________________

Retrouvez les autres clichés d’André Foucteau
Tumblr
Facebook
Blogspot
Flickr

Laisser un commentaire