Olympia Fields : des Rennais survitaminés

Les connaissez-vous ? Olympia Fields repérés après plusieurs passages sur les scènes rennaises (l’Antipode, l’Ubu) débarquent avec leur nouvel EP le 19 septembre prochain… et pour de nouvelles dates aussi. 

Le groupe Olympia Fields formé en 2012 est constitué de 5 bretons pur-sang. Français mais qui plus est très largement inspirés par la brit pop anglaise, faisant sonner synthé en réponse aux riffs de guitare. Niveau influences on peut donc avancer des certitudes comme les irlandais de Two Door Cinema Club, les mystérieux Wu Lyf, ou encore BRNS et Foals, bien évidemment. Coté français on peut noter beaucoup de ressemblance avec le jeune groupe Colours in The Street. En attendant la sortie, vous pouvez vous réconforter avec  leur premier EP Stolen Kiss ainsi que leur single Rainbow Man que l’on retrouve retravaillé sur la prochaine sortie. Le quintet Rennais aux accents so british s’apprête encore une fois dans quelques jours à faire parler de lui.

l

Des beaux bretons qui sentent le savon et la mer, un rythme endiablé agrémenté à une pop décadente, voilà comment Olympia Fields va vous retourner les oreilles

l

C’est donc le 19 septembre prochain que le groupe va signer son prochain EP Apollo Cries en donnant à voir leur nouveau set le soir même à l’Antipode (toujours à Rennes) dans le cadre du festival I’m From Rennes avec parmi les invités The 1969 Club et O Safari.

A l’intérieur de cet EP que nous avons pu écouter avant sa sortie pour vous en vanter (normalement) les mérites on y retrouve 5 titres. Another Scapegoat est le morceau mis en avant pour représenter l’EP et son audace, qui est disponible également sur leur page officielle. Pour le reste il va falloir attendre. Il faut avouer que même si ce morceau facile à écouter et au rythme et paroles facilement mémorisables se présente sur les mêmes influences que les opus précédents, il y a toutefois de la nouveauté.

Plus de calme et d’intensité à la fois dans le morceau intitulé As Heroes. On commence l’écoute sur un son planant, instrumental montant en puissance, répété en boucle avant l’intervention du chanteur Pierre. Du synthé encore et toujours et une mention spéciale pour la parfaite maitrise de la guitare. On y retrouve avec plaisir un mélange avec les TDCC et Foals encore plus prononcé.

On vous présente un de nos coups de cœur de l’EP: Apollo Cries. Ah tiens, le nom du bébé du groupe. Hasard ? Pas tant que ça. On vous a dit qu’il y a de la nouveauté, plus de minutie et moins de brouillon dans ce nouvel EP mais également plus de douceur. Là on retrouve, après un joli morceau pop, un titre qui envoie du bon rock qui fait plaisir. Alors on se dit que c’est avec de nouvelles influences et avec un album finalement assez complet que reviennent Olympia Fields cette année.

___________________________

Prochainement en concert:

04.10.13 : Dj set à Pont-Pean (35) dans le cadre d’Enjoy-Live

24.10.13 : a la Soirée Novorama au 114 à Paris + others

25.10.13 : a la Soirée Jaam Sono à Paris, salle Le Buzz (+ Future Dust)

___________________________

  • Olympia Fields – APOLLO CRIES

Retrouvez les sur Facebook et Twitter

merci à Sullivan Lecerf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *