Marie-Flore : découverte

Le premier réflexe, quand vous écrivez pour présenter un nouvel artiste, est de le comparer à d’autres. Peut-être parce que c’est plus simple, qu’on a l’impression qu’ainsi le lecteur voit mieux de quoi on veut parler, qu’il situe mieux l’univers musical du groupe, du chanteur, du musicien qu’on lui présente. Pourtant, chaque artiste à son propre univers musical et si certains trouvent les comparaisons à leurs aînés flatteuses, d’autres n’aiment pas être ainsi comparés alors qu’ils ont leur propre son.

L’artiste d’aujourd’hui est Marie-Flore. On pourrait décrire le son de sa musique comme à la fois intimiste et emporté. Écorché et envoûtant. Lancinant et chargé d’émotions. Les Inrockuptibles parlent de « claviers crépusculaires et de guitares rageuses. » Si on devait comparer et citer des noms, on parlerait de PJ Harvey, London Grammar ou sur un titre tel que ‘Feathered with Daggers’ on pourrait penser à Florence Welch (dans Florence + The Machine), même si les deux voix n’ont pas la même puissance, celle de Marie Flore sussure tout en transmettant des émotions et des mots. Sur son site Internet on cite également « les références qui agissent pourtant en sourdine. Black Rebel Motorcycle Club, The Brian Jonestown Massacre… »

Mes coups de cœur vont aux chansons ‘By the Dozen’, ‘Waste of Time’ et ‘Feathered with Daggers’ qui est également le nom donné à son nouvel EP sorti en avril dernier.

Laissez-vous emporter par l’univers de Marie Flore, savourez, sans modération.

_________________

Suivre Marie-Flore sur les réseaux sociaux:

Facebook

Twitter

_________________

Laisser un commentaire