Nouveaux coups de coeur musicaux à connaitre absolument ! #3

Chaque mois sera édité un article concernant mes coups de cœur les plus personnels ! Cet article sera dédié aux artistes en pleine évolution ou encore peu médiatisés, et aura pour but de vous faire découvrir de nouveaux obus (et opus) musicaux.

DRY THE RIVER

DTR

Leur folk follement habitée et joyeuse est souvent comparée aux Mumford & Sons, aux Fleet Foxes, à Benjamin Leftwich ou encore à Noah and The Whale. Shallow Bed paru en 2012 est le premier album du groupe Dry The River. Une autre version de l’album complétement rééditée en acoustique est également disponible. J’ai récemment lu une critique de l’album par le NME ou New Musical Express (hebdomadaire musical influent en Angleterre) qui disait « Votre mère, à coup sûr, aimera. Mais vous au fond, vous ne serez pas tellement emballé ». C’est probablement un défi de conquérir les jeunes avec de la folk aujourd’hui, mais on se met au pari. Qui aime la folk, lève la main ?

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     DISCO ENSEMBLE

DE

Je me suis longtemps attardée sur leur chanson Second Soul de leur dernier album Warriors (2012), ensuite en furetant dans les autres titres qui composaient cet album, j’ai d’abord été surprise. Surprise de ne pas avoir entendu parler de ce groupe plus tôt puis également vivement intéressée par ces artistes. C’est donc ici que je vous fait partager ma découverte. Finlandais d’origine, le quartet qu’est Disco Ensemble est assimilé au genre du punk et du post-hardcore. Quoi qu’il en soit, ce dernier album est plus doux que les derniers et se fait plus rock voire même electro. Enfin bref, un mélange de tout ça. A écouter absolument: Chinese Sword un titre unique, et le titre qui fait leur succès Second Soul. Amateurs de musique à sensation, vous êtes les bienvenus dans le monde de Disco Ensemble. Ce groupe est loin de ses débuts puisqu’il s’agit de son quatrième album.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                THE POPOPOPOS

S Un groupe breton. Une fois n’est pas coutume, les tas de groupes bretons qui se sont fait remarqué c’était aux Trans de Rennes en 2009. Gros succès comme on peut l’imaginer, des concerts à l’étranger, la première partie de Skip The Use aussi, en passant du Zénith à l’Olympia… Bref, succès immédiat. A la suite d’un EP sorti en 2011, The Popopopos (je vous mets au défi de le prononcer rapidement cinq fois de suite) sort son premier album intitulé Swell en 2013. Swell est un album à tendance rock, en tout cas plus que leur dernier EP mais avec de la pop aussi. Des chansons taillées et linéaires qui ont un certain sens de l’esthétique, vous savez comme ces grains de sable qui filent entre vos doigts sans y trouver d’intrus ni de défauts. Et bien c’est ça Swell. Sans oublier qu’ils nous ont ajouté un petit bonus: Pure, leur titre phare est inclus.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     HOLD YOUR HORSES !

A

Hold Your Horses est au premier sens une expression idiomatique qui signifie « reste calme ». Créateur d’une musique joviale entrainé par un fond d’orchestre (violoncelles, trompettes, clarinettes, tubas), le groupe vise les étoiles. Et pour cause, les membres de Hold Your Horses sont les lanceurs d’une musique atypique française, ce qui devrait donc attirer la curiosité de chacun. Sur leur EP Apologize (2012), on y découvre une musique fluide, douce et teintée d’insouciance au son de la voix de Florence ou Charles. Ces artistes atteignent les étoiles en modifiant à leur guise les constellations (musicales) de notre galaxie et on les accompagnerait volontiers dans leur voyage.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                      EXPØ

ESur scène et vus à l’occasion du Festi’Vannes (28 au 31 mars), le groupe rennais Expø fait la promotion de leur premier EP qui sortira le 8 avril. A l’intérieur, quatre titres: Dangerous, Everybody Knows, Modern Socks et Sobbing Entertainers. Le style pop/folk-rock assez proche de celui des Arcade Fire, seule la voix différant. Les frenchies se sont formés seulement l’année dernière et cet EP est la réalisation d’un an de travail. Pourtant, la surprise est de mise quand on apprend qu’il s’agit de leur première dans leur discographie. De bons riffs de guitare surplombés par des percussions frénétiques représentant la pop moderne, voilà ce qu’est Expo.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              DEPTFORD GOTH

deptford-goth-album

Dans les bacs seulement depuis 3 semaines, Life after defo se fait mélancolique, mélangeant de l’électro, de la pop (mais pas trop) et on ne saurait quoi d’autre, une musique hybride certes mais sans connaitre pourtant les ingrédients qui font de ce premier album une réussite. Mélancolique donc, sensuel aussi, des mélodies très lentes, tout ça dans la modération. C’est  assurément le maître mot de cet album: pas d’excès, mais les mélodies se suivent dans une continuité linéaire. Un son encore plus doux que les Alt-J ou les XX (c’est pour dire !) où le silence fait ici parti de la musique et la complète d’un autre côté. Après plusieurs EP remarqués, les anglais de Deptford Goth ont su se faire remarquer notamment par les Inrocks et le Mouv.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                       ALEX TURNER

SuTout bon fan d’indie rock et de rock alternatif se doit de connaitre les Artic Monkeys. Quel rapport avec Alex Turner ? L’EP dont je souhaite vous en faire des éloges s’appelle Submarine, publié en 2011 a été composé par le leader et chanteur du même groupe. « Voilà pourquoi ça me disait quelque chose ! » vous allez vous dire. Exact. Et c’est dans une carrière solo qu’Alex Turner a voulu faire ses preuves. Ces chansons ont été écrites pour la BO du film Submarine réalisé par Richard Ayoade. Très étoffées, limées à la seconde près, les chansons de cet opus montrent une fois de plus les talents du chanteur. Changeant de registre par rapport à son groupe mais restant dans le domaine de l’indie rock, Alex Turner fait preuve d’un esprit d’adaptation sans faille. Et c’est plaisant de pouvoir écouter quelque chose de différent. Parce que quoi de pire que la répétition et la routine à outrance ? Mes morceaux préférés: Piledriver waltz et Glass in the park qui ont un (tout petit) côté des Smiths.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        THE SKINTS

PP

Un peu de reggae et de ska dans cette liste de coups de cœur musicaux ça ne ferait de mal à personne. The Skints a trouvé une place de favori dans ma playlist, d’autant plus que je viens de faire la découverte de leur nouvel album de l’année Part & Parcel que je vais vous présenter. Tout d’abord, The Skints c’est un quatuor formé dans la banlieue de Londres, pas de style musical les qualifie car on fait face à des créateurs de musique hybride. Certes, du reggae et du ska comme je vous l’ai dit (reconnaissable au rythme plus lent, The Skatalites en sont les pionniers) ainsi que du rock steady (mouvement musical né à la suite du ska) agrémenté par du dub (issu du reggae de Jamaïque mais remixé). Bref, The Skints réunit beaucoup d’influences d’ailleurs mais réarrangé à l’anglaise ce qui donne un résultat inattendu. En concert le 27 avril à Lanester au festival Insolent aux côtés d’autres camarades représentatifs du reggae et de courants similaires.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          THE SWELLERS

GFMGood for me, le dernier album des Swellers mis en vente en 2011 est comme le titre l’indique, « bon pour moi », bon à écouter. Ce groupe assurément rock nous fait cadeau d’un album qui fera danser jusqu’à l’épuisement. De leur titre à succès The Best I Ever Had composé d’un refrain détonant en passant par leur morceau On The Line, qui laisse découvrir un côté plus doux dans la voix avec un arrière plan musical plus posé; les Swellers ont su se faire une place parmi les groupes américains de rock qu’ils côtoient. Rock mais aussi peut être punk-rock sur les bords quand le groupe pousse les basses et les guitares au paroxysme de leur puissance. Même si on peut remarquer quelques chansons qui tombent dans la mollesse à cause du contraste avec les morceaux résolument rock et accrocheurs de l’album, l’opus reste good for me pour cet été qui arrive à grands pas.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   PACIFIC AIR

pacific air

De l’indie pop/électro comme on l’aime. Écouter Pacific Air avant d’aller dormir c’est comme la bonne vieille lecture de notre maman avant de s’assoupir dans les bras de Morphée. Le groupe composé de deux frères a débuté de manière très précoce: les premiers morceaux étaient postés sur BandCamp. En 2012 ils ont sorti leur premier EP Long Live KOKO, d’où ressort leur titre phare Floats, les flots d’un lac entouré par une légère brume. C’est vraiment le paysage qui nous vient immédiatement en tête à l’écoute de leur obus, c’est aussi le décor que dépeint leur pochette. Alors coïncidence ? Pas tant que ça. Autre point: Pacific Air a joué aux côtés d’artistes de l’indie comme Passion Pit ou même Walk The Moon. A écouter d’urgence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *