Ils ont fait l’affiche de la 19ème édition des Nuits Soniques

  Le Petit Théâtre à Auray a accueilli samedi la 19ème édition des Nuits Soniques. Avec Piranha, Pegase et Petite Noir, des petites pépites croustillantes à vous mettre sous la dent.

Cette initiative artistique menée par l’association Garatoi a pour objectif de promouvoir l’activité culturelle du pays d’Auray. Cette association recherche les talents qui feront le futur de la scène actuelle et locale. Garatoi propose trois tournées de concerts par an. Cette dernière a résolument mis la pop à l’honneur.

Nuits Soniques Piranha
Piranha ouvre la soirée sur un set pop rock bien coloré. Photo : Efflorescence Culturelle.

Piranha a fait l’ouverture du concert. Ce groupe repéré aux Bars en Trans de Rennes l’année passée est originaire de… Rennes. Ce groupe ou plutôt duo est nettement influencé par la pop, on le voit (mais on l’entend aussi) par de légères teintes d’électro. Piranha c’est aussi une musique inspirée de la pop française des Phoenix, mélangez-y la new wave des Talking Heads et rajoutez-y les sonorités pop britanniques des Talk Talk et vous aurez enfin comme résultat Piranha. A n’en pas douter, ils feront l’avenir de la scène pop bretonne et nous espérons vivement les revoir cette année, pourquoi pas, aux Transmusicales !

Nuits Soniques Pegase
Pegase, multi-instrumentaliste et multi-projets, l’un des artistes les plus attendus de la soirée.

Déjà passé aux Nuits Soniques pour la 15ème édition, le chanteur de Pégase était alors à l’occasion sur un autre projet intitulé Minitel Rose. Par conséquent cette année il revient avec un autre groupe et de nouvelles envies pour sa carrière à venir. Bien que s’illustrant sensiblement dans le même univers musical pop que Minitel Rose, Pegase ajoute son univers dans un mélange onirique et flottant. D’ailleurs on a l’impression d’être en apesanteur en écoutant ses mélodies. Âmes lunatiques ne surtout pas s’abstenir !

Nuits Soniques Petite Noir
Petite Noir conclue cette soirée sur un set qui a recueilli notre avis mitigé.

Enfin, en dernier artiste, Petite Noir (révélation des Transmusicales) a clôturé le concert avec un public en folie. Le chanteur nous vient tout droit d’Afrique du Sud, plus précisément de Cape Town et c’est par l’attraction pour des sonorités exotiques que Garatoi a décidé de lui laisser une grande place dans sa programmation. Actuellement en tournée, Petite Noir est l’illustration même d’une musique à sonorité hybride. C’est à dire qu’elle réunit à elle seule plusieurs influences musicales, notamment ici la forte présence de pop, de new wave et d’un accompagnent frénétique de percussions saccadées par des rythmiques africaines. Cocktail explosif et atypique ! Si vous aimez la nouveauté, Petite Noir satisfera grandement vos désirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *