La musique peut-elle guérir ?

page3_1

De nos jours on ne mise que sur les progrès technologiques et scientifiques. Ainsi il est désormais possible de recourir à une greffe de main, de poumon, de cœur… Bien au delà de la question des transplantations d’organes, l’évolution de la médecine est fulgurante et on ne cesse de le prôner. Cependant la médecine peut-elle soigner d’autres symptômes au plus profond de nous tels que les dépressions, insomnies, bipolarité ou autre fait relevant de la psychologie -et pour le moment mal maîtrisé en médecine ?

Dans la plupart des cas, si vous sentez votre énergie défaillir, jusqu’au point de sentir ce fameux « coup de mou » vous vous ruerez sur une boite de gélules vitaminées au même titre que si vous souffrez de maux de tête vous rechercherez par automatisme un remède médical. Oui certes et alors où est la place de la musique dans tout cela ?

S’il est reconnu que la musique adoucit les mœurs, elle possède d’autres vertus.

La musique est synonyme de santé, assurément elle exerce des effets bénéfiques sur notre corps en nous procurant volonté, zèle, réconfort, bonheur, réflexion, recul et une multitude d’autres bienfaits, les sons enregistrent des effets surprenants sur notre organisme. Cela devrait convaincre les plus sceptiques d’entre nous. Explications. (Voir l’article Music opens people’s minds)

L’écoute de la musique à long terme et ses effets positifs sur notre corps est reconnue depuis des millénaires, notamment dans les écrits de Pythagore, Aristote et Platon… Les premiers instruments de musique existaient bien avant l’invention des chiffres !

Partout dans le monde on essaie de démontrer les bienfaits de l’écoute de la musique. Selon une étude publiée dans le Journal of Advanced Nursing (presse scientifique), la musique est source de relaxation et réduit de 21% la douleur en libérant des endorphines. Ces dernières sont des molécules déchargées par le corps et sont à l’origine du bien être, ce qui est appelé plus communément l’hormone du bonheur.

Pourquoi préférons-nous écouter de la musique en fin de journée en rentrant du travail plutôt que le matin au réveil ? Pour une raison: la musique a un effet déstressant. Les tensions et le stress accumulés tout le long de la journée se voient apaisés et réduits par le biais de la musique que nous écoutons, elle nous permet ainsi de nous évader et de penser à autre chose.

La musique est également connue pour booster nos capacités physiques pendant un effort intense. Le joggeur verra sa fréquence cardiaque redevenir plus régulière car la « foulée » se calera sur le modèle et le rythme de la musique écoutée, cela améliorera en conséquence la durée de l’effort ainsi que son endurance.

Néanmoins toutes ces découvertes restent inexpliquées par la science, ce n’est pas ce qui empêche pour autant de traiter bien plus fréquemment les maladies avec assistance musicale. En effet la musique a un pouvoir relaxant pendant toute la durée de la thérapie du patient (on parle maintenant de musicothérapie) et aussi mais surtout elle a un effet bénéfique sur ses défenses immunitaires ainsi que sur ses capacités d’auto-guérison.

Un dernier point: la musique socialise. En partageant nos découvertes et nos coups de cœur musicaux nous créons un lien avec les autres. Elle nous fait rencontrer de nouvelles personnes avec lesquelles nous pouvons partager des points communs et une passion mutuelle pour la musique.

Alors un conseil : Faites une cure de musique ! Cela vous coutera moins cher et se révélera aussi efficace que tout autre sorte de traitement !

Une réflexion au sujet de « La musique peut-elle guérir ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *